Boycott World Network

Il est peut-être le temps approché, comme la puissance mondiale est au moins en partie boycott.

Certainement pas par Daimler ou Sony: mais de tous ceux qui ont quelque chose à dire.

Je sais que cela peut sembler un message alswie que d'une danseuse de rêve. Et alors.

Il est temps que plus aucun algorithmes façonnent notre culture. Mais encore une fois les créateurs.

La seule lacune occasionnellement apporter dans le maelström de traitement de données moderne.

Ou tout simplement puis percer avec un travail qui peut être plus arrêté ou même éradiqué par un organisme de hacker, pas de moteur, pas de service, pas de clique d'un autre genre.

Il nous a également balayé. Parfois, nous avons déjà écrit des textes médiocres, aphorismes douteuses, juste pour suivre à ce rythme, l'ignorance relative Suivez conscience de notre site pour être capable de sentir raisonnablement sûr.

Nous sommes allés le courant dans le réseau.

Devenir plus rapide, encore mieux que l'autre, afin que nous puissions à la fois tenir encore, néanmoins dans le même trou, alimetiert moins le dépôt Klakeure particulièrement vrai se finalement le plus misérable, vernutztesten risée de la sauce.

Nous croyions rigueur voudrait aider dans tout le cri commandé; nous avons pensé bon discours doit juste, mais finira par apprendre Financement: et de voir que le erfolgeichsten ensuite mais le plus trivial de l'argent et ventes d'or pages.

Ce ne est pas Gund au désespoir; non; nous avons essayé: seulement pour la réorganisation.

Les "Nerds" peuvent se interconnecter 10000 supercalculateur pour nous espionner et se attendre à, et faire en sorte qu'il ne est pas même sur un poème médiocre.

Ainsi, pour les rapports de force réels.

- Publicité -

Partagez ce message avec d'autres: Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouvelles pages Web avec les autres.
  • Facebook
  • Technorati
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Webnews
  • Wikio DE

Tags: , ,

Laisser un commentaire