De les personnes traumatisées positifs

Le traumatisme positive existe. Non seulement dans le sens que les humains peuvent s'y habituer, la même douleur qu'il a connu pendant une longue période ou plus souvent endurer plus détendu et plus facile pour le forgeron sur une petite brûlure ne rit et deux heures plus tard ne se sentent même mais aussi sur le plan psychologique.

Cependant, cette enseigne les sciences à ma connaissance pas très fort. Que les médecins non seulement, les guerriers et les putes sont toujours plus difficile sans leur humanité, leurs esprits, perdre leur sympathie. Au contraire.

Alors que d'une part les battements peuvent être facilement caché, qui jette l'expérience de la piste non seulement la sensibilité au risque peut intelligemment modérée intuitivement développé, mais aussi l'analyse des structures et des méthodes des agresseurs et des agresseurs sont raffinés, alswelches le problème de développeurs et d'utilisateurs est des armes psychologiques de destruction massive.

Pour les procédures, la plus oppressive PROBAT ou destructeur, suivez avec ceux qui reconnaissent, mesures Unterlaufungs- de défense et d'attaque d'un type qui ne peut même pas permis d'expliquer la Untergenerälen les méchants, afin de ne pas de leur piste à jeter.

Outre le fait que même pas savoir nécessairement le haut Mati votre femme de ménage, ce qui est retenu contre eux par le traumatisé positivement.

La femme de chambre supérieure Mati votre peuvent tout simplement plus beaucoup dans les pensées de ceux pénétrer à travers eux, ils déjà essayé de traumatiser négatif par tous les moyens à leur disposition.

Avant leur pensée comme ils se tiennent devant les montagnes de bœuf.

La poussée positive de son pouvoir traumatisés à tout moment non seulement pour le changement, mais aussi d'utiliser de nouveau, précédemment impensé et donc pas vorausschaubare signifie confondre, inhiber, de tomber dans le trou son propre bourreau, qui ne aiment simplement pas se calmer.

Le positif traumatisés peuvent même coup frapper avec un pouvoir qui ne lui aurait donné le crédit pour.

Le traumatisé positif est pas lié au schéma de cause à effet conventionnel; il poursuivi si elle ne le fait pas, tous les autres moyens, l'autre seulement plus tard reconnu comme parti, ou jamais.

Le positif est traumatisé aucun enfant indigo, ou un habile maçonnique ou scientologue ou un agent double; traumatisés positif est surtout celui qui pense en même temps plus précis et sans que d'autres.

Le positif traumatisé ne pense plus dans les catégories de gens «normaux»; il sait depuis longtemps que il ne peut pas se permettre, et il n'a même pas envie de plus.

La personne traumatisée positif sait qu'il n'y a pas regarder en arrière pour lui dans le troupeau qu'il désespérément sous là par son traumatisme bientôt deviendrait négatif.

La personne positive traumatisé sait aussi qu'il est toujours en danger, comme la femme de chambre de Mati votre le regarder constamment soupçonneux, si pas suivre, et que le négatif lui sa liberté à tout moment et arrêter à rien donc envie traumatisés, souvent sans savoir pourquoi.

La personne traumatisée est positif ...

- petites annonces -

Partager cet article avec les autres: Ces icônes sont des liens vers des sites de partage de signet sociaux où les lecteurs peuvent partager et découvrir de nouvelles pages Web avec les autres.
  • Facebook
  • Technorati
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Webnews
  • Wikio DE

Tags:

32 Responses to "Des personnes traumatisées positifs"

  1. Sil dit:

    "Le positif traumatisé ne pense plus dans les catégories de gens" normaux ";"

    Si le texte ci-dessus seul votre esprit jailli M. Goeller?
    Puis tout le respect!
    Était très bon comme, non, il me plaît que toujours très bien. Je vais même le copier sur moi - je peux, non?

    En outre, l'extrémité ouverte est intéressant:

    "La personne traumatisée est positif ..."

    Néanmoins, il serait très intéressé que la personne traumatisée parce que vous pensez "est".

  2. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Sil

    Le texte est évident pour moi, sinon je ne le mettrais pas sans la permission de l'auteur et la référence à la même ici.

    Merci aussi pour le compliment.

    Et vous pouvez aussi naturellement ce texte copie arbitraire et distribuer aussi longtemps que vous apprécierez tous les avantages et me dénoncer comme l'auteur correctement.

    Pour votre question indirecte à la fin de votre commentaire: La fin de mon article est en fait le moins ambiguë, ce qui est la façon dont vous êtes pour moi peut-être diminuer en délibérément.

    Parfois, comme mon expérience, les gens pensent que vous pouvez vous améliorer en premier.

    La pratique rend parfait.

    Il se peut que cet article sera poursuivie dans un avenir prévisible, le cours en un - devra consister explication de la conclusion - à moins d'une portée considérable.

    Mais peut-être aussi que non.

  3. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Sil

    Clarification: Non seulement le texte de moi, mais aussi la pensée en conséquence, au moins je sais inalsoweit (fondamentalement, il ya peu de nouveau sous le soleil).

    Il est certainement sous une forme à Confucius, Shakespeare, Cervantes, surtout Nietzsche ("Ce qui ne me tue pas me rend plus fort») Cette approche peut trouver de temps, mais je l'ai mis dans une forme particulièrement explicite et différencié.

  4. Sil dit:

    "... Mais je l'ai amené dans une forme particulièrement explicite et différencié».

    Donc, vous avez déjà fait pour vous ce que vous voulez des autres par la dernière phrase de l'article: penser à l'avance seulement.

    Pouvez-vous imaginer que vous seriez peut-être déjà d'une grande aide les autres à travers votre pensée indépendante en avance dans ce cas? Une seule fois a été localisée et considéré de mon point de vue, il pourrait en effet être.

    Je suis passé à d'autres, parce que tout le monde a l'un ou l'autre traumatisme et je suis en attente d'une réponse. Quelqu'un je lui ai offert de le lire directement (une femme) a dit qu'elle allait trouver dans ses mots à nouveau.

    Sous le soleil, il est peut-être pas beaucoup de choses à découvrir, mais derrière le soleil, peut-être même plus.

    Je serais très intéressé à poursuivre leurs pensées comme produits et comme vous pouvez l'imaginer, dans un communiqué qui est ....

  5. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Sil

    Amour (r) Sil.

    Je suis très heureux que selon votre déclaration sont des gens qui peuvent commencer avec mes réflexions sur certains traumatismes.

    En ce qui concerne la poursuite Je demande un peu de patience car je suis actuellement implications très difficiles privés et certainement (beaucoup est déjà clair) très fréquentées de la deuxième partie de la croissance.

    Derrière le Soleil, il peut être si brillante pour certains, qu'ils voulaient, ils se tenaient seulement à une certaine distance de celui-ci.

  6. Uwe Habricht dit:

    Bonjour, Monsieur Goeller. Je pense que votre texte extrêmement bien et je serais ravi de le mettre sur ma page web humble, si cela ne vous dérange pas (en format PDF, bien sûr, de nommer l'auteur et la source).

    http://ganzwerden.jimdo.com/

    Cordialement, Uwe Habricht

  7. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Uwe Habricht

    Bonjour M. Habricht,

    Vous pouvez, comme à publier dans la forme prévue par le texte vous.

    Cordialement

    MG

  8. Sil dit:

    "Derrière le Soleil, il peut être si brillante pour certains, qu'ils voulaient, ils se tenaient seulement à une certaine distance de celui-ci."

    @ MWG

    Je ne suis pas peur de la lumière et beaucoup de patience, je l'ai fait.

    Merci pour le "amour (r)".

    Ils semblent être très cher.

    Souhaits de Noël calme et paisible,

    Sil

  9. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Sil

    Merci!

    Je vous souhaite la même chose.

    Fond je suis presque toujours.

    Cordialement

    MG

  10. Tosco Torpedo dit:

    Je voudrais aussi avouer que je verrais ces belles pensées comme plus cassé et coulé dans des formes plus explicites. Les "développeurs d'armes psychologiques de destruction massive» contre le travail ... Donc, si ce ne sont pas reconnues - le respect! Cela a de nombreuses questions importantes et fascinantes pourraient survenir. Je dois à l'occasion nécessairement le temps de plonger plus profondément dans votre esprit le temps de lecture, parce que cette pensée fait vraiment l'appétit.

    Le "Traumatiseur" semble être un véritable original, oui. Je voudrais continuer à l'utiliser, autant qu'il me plaît: donc se présente comme un "salon de coiffure", et encore dans sa course finalement prouvé les fils ensemble. «Maître de la piété" ou "plombier de piété" est à peu près tout ce que je pouvais penser à ce jour pour notre femme de ménage très professionnel patron Mati Eure.

    "Le positif traumatisés peuvent même coup frapper avec un pouvoir qui ne lui aurait donné le crédit."
    Avez-vous ici sur un objet particulier?

    Selon les propres catégories pense - ce type de courage précédemment appliquée seulement à quelques-uns. Mais dans les environnements d'apprentissage rapides de lumière qui pourrait bien être un sport de masse.

    Euphémisme pour l'avant-dernier paragraphe (ou Psaume): "Si vous avez même commencé à douter, il est fini."

  11. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Tosco Torpedo

    Une conception pour l'extension, malheureusement encore trop faible et ungriffig existe déjà.

    Une fois que je apporté mes affaires privées mieux dans l'ordre, je l'espère être en mesure de démontrer torchage significative.

  12. Sil dit:

    Tosco Torpedo

    "Le positif traumatisés peuvent même coup frapper avec un pouvoir qui ne lui aurait donné le crédit."

    > Avez-vous faire à un article en particulier? <

    Que diriez-vous la puissance de la volonté propre imprévisible et indomptable.

    Ou juste un seul mot: NON!

    Parce que vous savez: "Au commencement était la Parole ..."

  13. Tosco dit:

    Parlé comme un vrai "Wutbürgerin".
    Mais "la langue ne constitue pas une description objective de la réalité, mais une abondance de possibles encodages aspects de la réalité," je devais hier sur moi M. Rätsch sur Youtube (champignons Entheogen de 09, partie 2). Et exactement cette circonstance transformé mon avis, le pouvoir apparemment claire de sa volonté à une question plutôt délicate, à condition que la volonté est fondée sur des motifs, donc, purement logique, ou romantique, qui se transfigure-logiques considérations et le mélange habituel de fois. Lorsque les crises et les débordements émotionnels, le cours se comporte différemment.

    "Au commencement était la Parole."
    Ce slogan est pour le succès retentissant, avec les scribes avant sept à dix mille années, la position du prêtre qui a occupé et depuis lors, contrôler le destin de la civilisation. prêtres Word réussissent jusqu'à aujourd'hui - après l'invention de l'imprimerie dans toutes les professions possibles - à assurer par une intelligence supérieure et l'utilisation stratégique de cette "abondance de codages« juridictions d'interprétation et donc moralement plus ou moins à battre les hôtes de penseur fondamentalement beaucoup superficielle entièrement en sort (et puis il suffit d'envoyer le cas échéant, le champ de bataille, si quelque chose saute). Contrairement à la «système de pensée et direction monolithique et complète" millénaire du christianisme médiéval européen cette interprétation souveraineté est entendu dialectiquement très fragmenté 500 ans plus tard, avec "9/11", la pulvérisation instant meurtrier des tours du WTC en direct devant les caméras du monde entier devrait ouvrir la prochaine foi de tranchée et a également déchiré, mais derrière cette fragmentation met même à mon avis calcul pervers sur la suprématie spirituelle hinarbeitender soi-disant pasteur dans son moderne, expression réformée de controverse contrôlée.

    En fait, oui, "au commencement" l'image ou, plus précisément, "le film".
    Le film dans votre tête, si vous voulez. Sans le psychédélique Ur-socialisation pas de l'esprit humain, dit Terry McKenna. Bien que la médecine des hommes et des sorciers rêve avait certainement sur son lit, mais par rapport aux possibilités offertes par la langue, d'autres pour tromper quelques vilains tours spécifiquement, avait le pouvoir politique de "film-prêtre" estomper inévitablement. Longue histoire courte: Hitler, par exemple, ne pourrait jamais avoir été ce méga-criminels, il aurait pas été préalablement défini comme un méga-bienfaiteur en scène et construit comme le Messie.
    Mon point avec cette petite démolition, Sil, est rien de moins que l'idée d'une sorte de processus positif de guérison complète de traumatologie de soupçonner un poids historique. Parce que se dégrade plus rapidement avec les ordinateurs de l'avantage de pouvoir général de la connaissance secrète et finalement stabilisée ce qui promet d'être une véritable explosion de l'expansion de l'esprit et de la diversification par l'inspiration mutuelle que possible des limites de la piété au lieu d'uniformité cognitive historiquement. Certes, avec un pas de tout commence, mais lorsqu'il est étiré derrière cette Non Oui Non Nouveau et déployé, les avantages à long terme, même la plus belle traumatisme rien, je le crains. Dans cette impasse a attiré par exemple tous ceux qui pensent dans les catégories d'une association de malfaiteurs. Surtout sur ce sujet, je dois une lettre ouverte à Gerhard Wisnewski dans le pipeline, ce qui aurait pour sortir dans les prochains jours.

    Kurz, Macht, die sich aus der unerwarteten Wendung inkulturationspolitisch-präziser Traumatisierungen (plus permanent-systematischer Verdummung, versteht sich) ins Positive ergibt, könnte, denke ich, eines Tages bei Erreichen eines Tipping Points durchaus plötzlich mit einer Wucht zurückschlagen, die das bisherige System der Verachtung, das sich va aus Bildungsunterschieden speist, so gründlich aus den Angeln hebt, dass es im Nachhinein wirken würde wie ein schlechter Witz.

    @ MWG
    Dann lass ihn reifen, deinen Entwurf, bis er dir schmeckt. Ich hab Zeit.

  14. Sil sagt:

    @Tosco

    “eines Tages bei Erreichen eines Tipping Points”

    Auf so einen Tag warten einerseits viele und andererseits arbeiten auch viele darauf hin.

    Nur fragt man die anderen, WANN denn DIESER Tag endlich kommt, dann weiß niemand eine Antwort darauf.

    Da für viele DIESER Tag nichts Gutes mit sich bringen wird, lassen bestimmte Leute Bunker bauen und sie verrammeln auch bei sich Zuhause alle Türen. Nur was wollen diese Übervorsichtigen dagegen tun, wenn das was sie erwarten, nur über den Geist kommt?

    Das “mittelalterlichen europäischen Christentum” ist ein Schreckgespenst auf der Suche nach seinem Schloß. Weil es seine Heimstätte nicht finden kann, zieht es wie irrsinnig in der Welt umher und macht den Menschen das Leben schwer.

    So long, Sil

  15. Tosco sagt:

    Je recommande "Le grain de sable qui rend le tremblement de terre". Un livre vraiment excellent, dans lequel Mark Buchanan différents exemples illustre magnifiquement ce un point de basculement constitue exactement et pourquoi sa prédiction est compliquée. La raison principale, cependant, pourquoi moi "ce jour" particulièrement précieux peu intéressé, est ailleurs. Je pense que notre aventure est que nous appartenons à la première génération, qui bénéficie du luxe d'être en mesure de puiser dans cette mer de l'information numérisée et sans bornes, la foudre vidéo rapide, la communication audio et texte. Nous sommes au milieu d'une révolution médiatique gigantesque, sans précédent, qui apporte son lot de nouveaux territoires à l'avant-plan. Lorsque nous tiendrions les premiers livres imprimés dans les mains, il faut donc imaginer à ce sujet, et à partir de ce moment jusqu'à la paix de Westphalie a été nécessaire à ce moment environ 200 ans avant les lignes de bataille ont été redessinées. Si je mets mes fraîchement erjagtes ce pays "hérétiques connaissances" des huit dernières années avec l'ignorance générale en relation, je trouve qu'il est difficile de croire que «ce« point de basculement pourrait être atteint avant la prochaine fin du siècle. Néanmoins, je vais pour plusieurs raisons croient que sans mon temps de vie joue un rôle.

    Afin de comprendre correctement, je vais aller un peu plus loin et donner clairement du dossier que l'activisme politique (au sens étroit) pratiquement ne vient pas en question pour moi. Pas pour le moment. "La Phalange" de l'sera discuté encore et encore, peut servir de titre de travail pour un projet purement enquête et transmettre simultanément, etc. sur les enseignements, les sermons complètement renoncé à parler à la conscience de chacun. Une phalange carrément anti-politique, pour ainsi dire, à produire dans le seul but d'un maximum de compréhension, les limites de la piété sur tout type de temps. Parce que les bunkers, dont vous parlez, Sil, que vous pouvez construire juste à l'Esprit. Prenez par exemple le mur qui divisait Berlin et l'ensemble du pays. N'a pas eu lieu parce que depuis des décennies sur du béton dans les rues, mais parce que du béton dans les esprits. Portes barricadées sont toujours juste dans l'esprit de la chose la plus normale du monde. Cyberespace rend public sans maquillage maintenant visible, et vous avez certainement remarqué combien la haine et le mépris mutuel rejets depuis quotidien. Vu dans les barricades sont dans l'esprit de mes adversaires politiques. Ou en d'autres termes: Pour moi, il est pas sur «la vérité» (que tout le monde accepte réclameront pour eux), mais plutôt, et surtout sur la perception.

    Votre "spectre qui hante l'Europe:« Je vais trouver sensationnel observée. Outre le fait que la romaine universelle fraternité, plus la communauté de foi représente encore un corps lourd de tous le plus grand bastion dans le monde et la République fédérale est écrit selon le Spiegel Online que social catholique comme l'ensemble de l'UE moderne (avec une quasi-jésuites en tant que président de la Conseil européen), ce système de pensée et direction monolithique dans l'intervalle avait trouvé une nouvelle et très importante patrie: la communauté du bloc communiste, un bureau dictature par excellence. Avec secrétaires du parti que les prédicateurs et les pensées des policiers et une nomenklatura bureaucratique et sclérosé si inquisitoire canoniquement comme son idole à Rome. "Allumfasst" d'une zone de la mort, car il était clair que l'expérience va échouer. Et ce qui est arrivé immédiatement après la construction du mur? Glasnost sur catholique - le tour par le Concile Vatican II. Encore une fois menée par les compagnons de Jésus. Je sais que jusqu'à présent personne ne l'avais jamais fait cet égard. Même si je dois encore une preuve concrète, mais il ya une probabilité raisonnable que l'ensemble du projet socialiste en Asie et en Europe de l'Est a fait partie de la Contre-Réforme.

  16. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Tosco

    Très intéressant ce que vous écrivez. En plus de la Katholentum - et pas toujours, pas même cachées, allié avec qui - il ya au moins deux grands (occidentaux) groupes de pouvoir, qui à leur tour sont intimement liées: d'une plainte par exemple dans le seul Royaume-Uni 280 000 membres eux-mêmes, sans doute le moins de celui-ci mendiants, paysans ou femmes de ménage.

    En considérant la question, cependant, phénoménologiquement, comme vous l'avez bien exécuté sur la base de l'expérience communiste qu'un dirigée par un sacerdoce, comme le Vatican avec sa structure naturelle du précurseur et toujours le premier exemple de ce est.

    Tout est bien sûr aussi la question de ce que les escarmouches entre z. B. Opus Dei et certains groupes maçonniques, ou, comme Dan Brown dans "Da Vinci Code" traitées aux aventures populaires (mes temps de qualité du jambon de détente en anglais inveigled et veut que ses divers aspects discutables ici maintenant pas choisir individuellement), qui, en réalité, signifie entre l'Eglise et le Prieuré de Sion, la mesure dans laquelle ceux-ci sont souvent non seulement battent poupées.

    Très instructif également de vos commentaires sur la «parole» sur le «film» plus; ainsi que les considérations de "point de basculement".

    Ici, nous sommes alors m. E. également à la question de la réalité coché "malditos encantadores" (Don Quichotte), je peu négligent avec "mauvais sorciers" traduits dans la suite de ce qui précède, tout en "Maldito" précis "maudit" (gros mots) et des moyens un "encantador" fait un "un Inger" (de "Cantar" "chanter") est l'adjectif «encantado" environ "heureux" ou même (!) "enchantées" des moyens.

    Ensuite, je voulais aller jusqu'à la quatrième partie, ce sera aussi certainement répéter là et approfondir, afin qu'il ne marche pas par certains lecteurs de la chaîne de commentaire locale; mais maintenant, il convient parfaitement ici déjà, il n'a guère de sens, ces mots "aufzusparen"; et d'autant plus qu'il se peut que vous ou un autre lecteur ou Sil trouverez de plus amples aufgreifst ou ramasse le complexe avant, afin que les considérations appropriées déjà ici dans le fil et plus tard comme cités blocs de texte carré.

  17. Sil dit:

    @Tosco

    Meines Erachtens ist der folgende Satz von Dir, die Essenz von allem was auf unserer Welt passiert.

    “Verrammelte Türen sind doch gerade im Geist das Normalste von der Welt.”

    Mit dem verrammeln von Türen im Geist, beginnt jede Art von Unterdrückung und die Lösung aller Probleme ist die Beseitigung des Betons im Geist. Wie verrammelt man Türen im Geist bei anderen Menschen besser, als daß man sie traumatisiert? Es gibt einen schönen Ausdruck in Satzform dafür, der heißt: “The first cut is the deepest”.
    Welcher Mensch kann sich nicht an so einen ihm zugefügten Schnitt in seinen Geist, ein ihm zugefügtes Trauma erinnern? Ich denke, JEDER kann das.

    Aber der Mensch neigt eben auch dazu, den ihm zugefügten seelischen Schmerz so rasch wie möglich verdrängen zu wollen. Davon geht der Schmerz aber nicht weg, er wird nur “verrammelt” bzw. in Beton gegossen. Der verdrängte Schmerz sucht sich dann andere Wege sich zu offenbaren. Der eine wird ein spanischer Nationaldichter, dessen Geist über von kleineren bis größeren Verrücktheiten durchdrungene Geschichten die Freiheit versucht zu bekommen, die ihm eigentlich schon von vornherein zugestanden hätte. Die Frage ist dabei, hätte Cervantes Geist solche Sprünge in die Freiheit der Phantasie auch gemacht, wenn er kein Trauma erlitten hätte?

    Un autre homme pourrait être tenté de traiter son traumatisme par innerlichem avec plaisir tandis que d'autres "aider" à verser leurs esprits dans le béton. Il est clair que c'est alors quasi presque un acte criminel si vous ne devez pas prendre le crédit pour le délinquant qu'il est en effet une souffrance mentale se traumatisé.
    Ainsi, les personnes corroborent ainsi leur esprit avec le temps les uns contre les autres et, finalement, le tout se termine par un traumatisme social gigantesque d'où il semble y avoir aucune fuite. A ce point, je renvoie à 9.11. Maintenant, ça devient un peu compliqué: avocat ici victimes de délinquants deviennent auteurs ou des victimes ont été les auteurs étaient, pour ainsi lui-même souriait fou, qui ont toujours été les auteurs, toute une société volontairement administré un traumatisme?

    La reconnaissance qui a été prévu 9/11 a, chez de nombreuses personnes probablement exactement l'effet inverse, comme on le pensait du fou dans Hntergrund. Il a eu lieu à beaucoup de gens une telle chose comme un traumatisme positif et portes barricadées ouvrit brusquement dans l'esprit. Dans quelle mesure les conséquences vont, vous aurez encore à attendre. Mais mon opinion est, il fait quelque chose de tout à fait formidable, et ailleurs dans le monde. Bien sûr, l'Internet joue également un rôle dans ce et comment les fous ont même annoncé dans le fond, qui est www avec la plus grosse erreur qu'ils ont fait eux-mêmes. Par conséquent, ils essaient maintenant, aussi, à obtenir par tous les moyens sous le contrôle total. La question est maintenant de savoir si vous pouvez coller à nouveau, mais simplement émietté béton à l'esprit?

    "Glasnost sur catholique -. Le tour par le Concile Vatican II"

    Le fait que le Vatican est principalement responsable et responsable de la barricade spirituel de portes, doit être remarqué vraiment ralentir chaque, donc je ne pas besoin d'expliquer ne sais pas comment il est fou. Surtout ceux qui se prétendent être le clergé et dont le pape a affirmé que leur chef, comme le représentant de Dieu, de sorte que le haut clergé de la terre, il ya, mais qui a inventé le bétonnage de l'esprit humain, qui sont si a probablement son origine et ce qui les fait démarrer votre femme de ménage de Mati. Que ces gens là, mais peuvent également appeler les victimes, doivent être discutées.

    Donc, avec vos dessins Tosco je vais jusqu'à conforme, mais me demande pourquoi vous ensuite à la fin du tout référence à Jésus.

    "Encore une fois, dirigé par les compagnons de Jésus."

    Jésus était-il en tant que catholique ou le Vatican n'a pas trouvé Jésus dans plutôt un grand sacrifice à la distorsion de l'esprit humain voulu par lui, à savoir, la liberté absolue pour quiconque de construire quelque chose de beaucoup mieux que un bunker en béton pour l'esprit les gens. La norme unique, portes invisibles barricadées, un traumatisme pour toute personne qui accepte le clergé corrompu, mais en même temps aussi pour tous ceux qui rejette le clergé corrompu. Vraiment aussi bon que parfait, parce que qui est-il encore que ne peut lui résister, si il n'y a que deux choix et les deux peuvent être maintenues que par divers mécanismes de répression de l'individu, comme, en échec?

    La solution est peut-être lui-même et est positivement traumatisant comme il l'a fait par exemple Cervantes sur sa manière particulière, ou même Nietzsche sur sa façon de créer leur liberté spirituelle, ou tout contrairement à lui pour lui quelqu'un à paléochrétienne plus encore La liberté est revenue, les mêmes comptes de Jésus en personne et de l'esprit, et qui a vraiment compris ce qu'il est vraiment le vrai Fils de Dieu.

    En tant que personnes traumatisées par la suite barricadé les portes ouvertes dans son esprit, mais il est d'une importance secondaire. La chose principale est que cela est arrivé et donc il devient un homme traumatisé positif. Puis la voie à l'esprit est libre et les moulins à vent qui sont ensuite peut encore faire un bogey sur son chemin?

    La vérité est peut-être seulement sur de manière très sophistiquée, et comme il semble avoir été couvert par les Jésuites vraiment soutiennent le pape, mais ils existent encore dans ce monde, la vérité. Ouvrez votre esprit et vous trouverez la vérité pour vous.

    La haine et le mépris mutuel qu'il remplisse tous les jours, comme vous le dites, sera l'éveil du traumatisme de déplacement dans l'esprit de beaucoup de gens qui ne savent pas très bien comment le gérer, pour sortir de la prison construite par les catholiques avoir échappé à l'esprit. La peur de l'Inquisition met les gens étaient, même dans les os et surtout dans leurs gènes, ainsi que peut-être aussi ce que l'époque nazie et plus tard constitué la division de l'Allemagne. Coup par coup reçu du peuple, ils ont été administrés un traumatisme après l'autre. Qui peut faire face à tout quelque chose de spirituel, mais que la guérison de sortir comme homme traumatisé positif à la fin et de faire une fin à tout jamais à faire foule dans un rôle victime-agresseur? Qui peut se tenir sur cette journée spéciale de l'éveil complet?

    Mais comme un homme agitant à la fin de la liberté absolue sur ou à travers son esprit. Et a alors aucune Traumatiseur lui ni aucune chance.

  18. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Sil

    Brillant. Merci.

  19. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Tosco & Sil

    Quand je «Des gens positifs traumatisés" ont commencé le cycle, puis aussi le zoom tirant Quichotte titre d'exemple, je voudrais à peine attendre pour obtenir un tel daruf de résonance profonde et de longue portée, comme présenté ici.

    Depuis le débat sur «Le pouvoir de Clear Nom", le "nom de code Fritzen dans le réseau» et «Trois nouveaux Nicks" ff., Pas par coïncidence soulevé beaucoup de ce qui est discuté ici (libération de l'individu), je devais rarement le plaisir Pour obtenir un tel contributions de lecteurs dévoués et bien écrits. Une fois de plus mes remerciements pour ce.

    Comme je l'ai mentionné ci-dessus, vous êtes devenus une partie importante de ce que je voulais aborder dans la quatrième partie, déjà prévu, donc je vais avoir beaucoup de l'écriture différemment que je vorschwob ce; maintenant je dois un accident vasculaire cérébral fonctionne plus en avant de moi, parce que des citations et des références croisées à la de vous Introduit je suis maintenant certainement pas plus.

    Donc inattendu mais rend le travail supplémentaire grande joie.

    Vous avez me parler positivement traumatisé (je viens espère ...).

  20. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Sil

    Noch zu 9/11 bzw. Deinen Ausführungen im Zusammenhang dazu.

    Teils gebe ich Dir vollkommen recht in Deiner Analyse.

    Aber: Für viele Menschen bedeutet gerade die Erkenntnis, dass dies ganze gelegte Ei ein faulichtes ist, wie dreist hier vorgegangen wurde, gelogen wird, das darauf errichtete Edifizium Maliziosum jedoch wider alle Vernunft zu stehen scheint, wie ein Fels, eine Traumatisierung in die Hoffnungslosigkeit.

    Ich habe nicht wenige kennengelernt, die, ob sie nun teils zum ersten Mal so richtig aufwachten, teils schon länger mehr als die offizielle Geschichtsschreibung kannten, 9/1 1 geradezu zum Beweis dafür hernahmen, gewisse Leute könnten tausendmal der Lüge überführt werden, und es hülfe doch nichts, nichts ändere sich dadurch; es sei daher einfach hoffnungslos, zu glauben, diesen Leuten sei einst das Handwerk zu legen, man sei also doch ein Spinner, vergeude sich, wenn man gar noch Lebensenergie dareinstecke.

    Einer überzeugt davon dann den anderen, und eine sehr effektive Schleife ist in Gang gesetzt.

    Und es ist gar nicht so leicht, diese Einschätzung zu entkräften, wenigstens ins Wanken zu bringen, denn, wie ich hier (kürzlich auch unter den “Sammelaphorismen”) ja auch schon verschiedentlich thematisiert habe (ebenso: “Von der Kunst des Lügens”): Es läuft zB ein Tony Blair, der sein Volk unzweifelhaft in den Irakkrieg hineingelogen hat, immer noch herum wie Karle Bräsig, kassiert 50 000 Pfund für einen Vortrag seines “Expertenwissens”, ist, wenn ich mich nicht irre, immer noch Nahostbeauftragter der EU…

    Die ultimative Demütigung, Entmutigung, Entmündigung besteht eben darin, die Leute offen anzulügen, ihnen zum Spotte noch hinterherzuschleudern, wie leicht einem das falle, wie ebenso leicht man Leuten, die lediglich auf klar erwiesene Wahrheiten hindeuten, jederzeit die Existenz schwermachen, wenn nicht zerstören kann.

    Wir haben diesbezüglich, meine ich, inzwischen eine ganz andere, noch wenig ins Bewusstsein selbt der Bewussteren gedrungene Qualität der Massenlenkung wie individuellen negativen Traumatisierung erreicht.

    Deshalb gilt trotzdem alles, was Du ausführtest: Dies ergänzt es lediglich, und wo die Sache in der nächsten Zeit noch hinläuft, das ist in der Tat offen.

    Es liegt aber auch wesentlich an uns.

    Diese Seite immerhin wird vermutlich nicht nur von Blöden und von Schlapphüten gelesen (was natürlich oft dasselbe ist).

  21. Sil sagt:

    Die kleinsten Ritzen, durch die jemand noch die Freiheit für seinen Geist erlangen könnte, sollen bald dicht gemacht werden. EIN Staat (eine Weltregierung) und EINE Religion, der alle zu folgen haben, wird das Ergebnis sein. Hoffentlich genügt die positive Traumatierung von vielen Menschen, um der Unvernunft die Stirn zu bieten. Wir werden es vermutlich live miterleben. Auf welche Seite werden sie sich stellen, die Leute? Nehmen sie den einfachen Weg und lassen sie sich für immer einsperren oder wählen sie den Weg des freien Geistes wie Don Quijote?

    http://ivarfjeld.wordpress.com/2011/01/15/ecumenical-unity-week-focuses-on-original-community-in-jerusalem/

    “Der Vatikan ist bereit ein himmlisches Jerusalem auf Erden zu bauen (siehe Quelle Ivarfjeld). Christliche Leiter bereiten die Woche der Einheit für 2011 vor.”
    Erkennt Ihr die große Bedeutung davon? Wir sind nicht mehr weit davon entfernt, dann haben wir den Superbunker Erde als Gefängnis für uns alle. Unterschätzt nicht die Macht des Vatikans.

    @MWGöller

    “Ihr habt mich sozusagen positiv traumatisiert (hoffe ich mal…).”

    Dabei kann ja dann nur etwas sehr Gutes herauskommen. Wir dürfen also wieder gespannt sein. Ein großes Dankeschön ebenfalls an Sie Herr Göller.

  22. Sil dit:

    @MWGöller

    “Es liegt aber auch wesentlich an uns.”

    Es liegt immer nur an uns – an jedem einzelnen Menschen, und nur ein freier Geist kann und wird am Ende siegen.

  23. Tosco sagt:

    Das scheint sich zu entwickeln … (sprach John McClane).

    Vos portes barricadées "" me rappellent certaines «salles de prière barricadées rhétoriques» de l'été dernier, Sil. Et votre question, car elle sous-tend l'esprit et l'âme mieux que par un traumatisme conscient, nous ramène à la question initiale. Je pense que nous devons, si nous voulons faire de «l'essence de tout ce qui se passe dans le monde», pensa d'abord distinguer deux choses: Afin de ne pas prolonger le terme «traumatisme» au-delà de la mesure pour éviter sursollicitation il semble il attaché à moi, en tant que pratique courante consiste à appliquer uniquement lorsque, des expériences radicales, si émotionnellement écrasante à court terme («la première coupe», etc.) et seulement pour elle, parce que du point de vue des architectes de ces barrières en béton dans l'esprit, il est en plus du traumatisme ciblée et systématique , variante durable, le rhéteur de la conspiration comme décrit comme "lavage de cerveau". Parce que maintenant, malheureusement, «la chose la plus normale du monde" seulement "théoriciens du complot" une "conspiration" et en fait beaucoup plus complexe et lié civilisation, je vois dans le viol mental (traumatisme) et le - je l'appelle maintenant temps - appropriation terminologique (éducation) deux stratégies piété de base, qui diffèrent les uns des autres, d'abord en termes de temps, ainsi que le fait que le viol de l'âme pratiquement waterboardet, tandis que les murmures de collecte plutôt sur l'âme, elle caresse, avec ses pièces de théâtre, etc. Comme les deux stratégies sont combinées, peuvent être très bon exemple de "9/11" observer controverse et au moins aussi bon weiterzuvererben sur les meilleures pratiques des prêtres de Rome ayant une déficience, ne sont pas peur à ce jour contre leur croyance theologisierte par violence envers les enfants.

    Prendre le bétonnage des têtes, de sorte que le phénomène de l'édifice spirituel du mur, regarder de plus près, vous constaterez rapidement qu'il est aussi vieux que la civilisation dans son ensemble. À-dire avec les murs des maisons, des temples et des palais qui ont été empilés aussi de mots - devinez l'ordre maçonnique peut être beau saluer à ce point ... Ou en d'autres mots: Avec l'installer et de la pensée a été réglée, avec la foi installer venu. Ce principe commande qui donne berger-troupeau-de base qui doit être remise en cause que le recul dans les facultés universitaires de ma connaissance, veulent maintenant définir -Traumas et des faits similaires que conspiration dans le sillage de "9/11" et comprendre, si ne peut aller mal, parce que, à un purement aspects cruciaux de la police judiciaire restent sous-exposée ou complètement ignoré. En bref, la notion de complot ne fonctionne tout simplement pas dans le contexte culturel. Je vais écrire à M. Wisnewski, qui pour la division tripartite de quelque temps Freud de «Moi, Surmoi et il" applique à la société dans son ensemble - avec les cliques arcanes des élites que la prise de conscience non-consciente "Là," la Constitution "A propos de -I "et la réalité sociale, comme en témoigne l'opinion publique, comme« je ». Pourquoi à savoir la barricade entrées et sorties cognitives et est donc normal "trop ​​humain", mais il ya un certain nombre de raisons sérieuses.

    Je me suis hier "WikiRebels", un documentaire sur WikiLeaks vues sur Youtube et été un peu surpris parce que je l'avais été à peine intéressé par le projet d'Assange & Co .. Tout à coup, il semble que ce réseau flexible de professionnels de l'informatique dédiée et producteurs de transparence ardents une énorme de changement de plaque dans les bouleversements tectoniques dans le secteur des médias, où à la fin de cette révolution de l'information démocratiser puis "un grain de sable" est suffisante. Welche andere westliche Nachrichtenagentur zeigte denn den Krieg um Babylon, wie er tatsächlich ist? Keine! Deshalb dreschen jetzt auch alle (Partei-)Politiker und Medienpolitiker – ich kann diese Hochstapler einfach nicht länger “Journalisten” nennen – im Schulterschluss mit Kabarettisten und anderen Fernsehschauspielern auf diese neuartige Whistleblower-Phalanx namens WikiLeaks verbal ein.
    “What is new is us forcing cooperation between competitive organizations that would otherwise be rivals. To do the best by the story, as opposed to simply just doing the best by their own organization.” O-Ton Assange und der Grund, weshalb ich hier überhaupt damit anfange. Die im Falle des “Irakkriegs” doppelt – zum einen im Medien- oder Staatskonzern, zum andern im Militär – “eingebetteten” Kriegsberichterstatter des Corporate Mainstream, die die Öffentlichkeit durch ihre schiere publizistische Dominanz im Wesentlichen nach Belieben verwalten und administrieren, waren doch schon von vornherein zur Auftragsarbeit vergattert und bleiben es prinzipiell auch. Würdest du etwa behaupten wollen, unsere “deutsche demokratische” Gesellschaft strotzt nur so vor Ehrlichkeit? Doch eher vom Gegenteil. Und damit verblasst nun mal vieles zu Makulatur.

    Die Gefährten Jesu hätte ich mal lieber in Anführungszeichen gesetzt, damit waren nämlich nur die in den Jesuitenorden eingeschworenen Priesterritter gemeint: die wieder zum Leben erweckten Tempelritter. Die Bezeichnung “Gefährten von Jesus” rührt von der Vision her, die der heilige Ignatius gehabt haben will (oder meinetwegen auch gehabt hatte) und die dem Kampfverband den Namen gab. Also “Gesellschaft Jesu” im Sinne von “Jesus' Begleiter” oder “zusammen mit Jesus” – man könnte auch sagen die “Kompagnons” oder “Kumpel” von Jesus (engl. “Company of Jesus”). Ich bin erst vor kurzem bei Rita Haub drauf gestoßen. (“Diese Vision besagte, dass er und seine Gefährten Gott dienen sollten, indem sie zusammen mit Christus gesandt werden, den Menschen zu helfen. Ignatius hatte so eine große Andacht zum Namen Jesu gefasst und ließ sich von keinem Widerspruch davon abbringen, seine Gemeinschaft 'Gesellschaft Jesu' zu nennen.”) Dass sie ihren “Chief Executive Officer” als den “Christus quasi praesens”, den gegenwärtigen, quasi anwesenden, Christus anhimmeln, war mir dagegen dank Mathilde Ludendorff schon länger bekannt. Die “Gefährten Jesu” betrachten sich in ihrem eigenen Verständnis als die faktischen “Jesusse auf Erden”. Da kannst du dir in etwa ausrechnen, wie eklatant sich deren Frömmigkeit von jeder anderen unterscheidet.

    Fortsetzung folgt.

  24. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Tosco

    Multicouches!

    Obgleich Du oben Sil direkt angesprochen hast, erlaube ich mir, Dir teilweise zu widersprechen.

    Traumatisierung besteht meines Erachtens nicht nur aus “einschneidenden, also seelisch überwältigenden, kurzzeitigen Erlebnissen”.

    Hochbegabte Kinder beispielsweise werden sehr häufig nicht durch wie von Dir definierte Erlebnisse traumatisiert, sondern die Traumatisierung vollzieht sich schrittweise.

    Einmal, zweimal, dreimal mit einer guten, ungewöhnlichen Idee oder ob einer andersartigen Herangehensweise an ein Problem, eines eigentümlichen Witzes oder sonstigen Verhaltens ausgelacht, ausgegrenzt, gedemütigt, das verkraften die meisten; erzeigt sich aber dauerhaft, dass ebengenaudann, wenn das Kind sich sicher ist, etwas besonders Fruchtbares vorzulegen bzw. zu leisten, die Ablehnung und Erniedrigung am härtesten ausfällt, so führt dies oft zur nachhaltigen, akkumulativ über viele “leichte” Schläge erreichten, veritablen Traumatisierung. Die Knäste und Irrenhäuser sind voll von auf diese Art aus der Bahn Geworfenen.

    Dass die Gesellschaft in diesem Zusammenhang mehr oder weniger zivilisationsbedingt, automatisch reagiert, in der Regel keine echte, auf den Einzelnen ausgerichtete “Verschwörung” dahintersteckt, ändert dabei nichts am Befund.

    Im übrigen werden klug angelegte, gezielt (verschwörungsmäßig) auf einen Einzelmenschen ausgerichtete Traumatisierungen, wenn genügend Grund, Ressourcen und Zeit vorhanden, nach demselben Prinzip vorgenommen; und zwar aus verschiedenen, im Sinne der Perfidie und der angestrebten Wirkung durchaus vernünftigen Gründen.

    Zunächst muss ich aber noch ein wenig ausholen. Als ich kürzlich mit einem Kollegen erörterte, wie sehr kleine Gruppen (jenseits des Geldes und Militärs) sehr große Macht entfalten können, nannte er mir folgendes Beispiel: Angenommen, in einem vollen Kino steht einer auf und schreit: “Feuer!”. Die Leute wundern sich, sind etwas beunruhigt, schauen nach Rauchentwicklung und Flammen, prüfen mit der Nase. Stehen nun aber, wenige Sekunden später, drei an verschiedenen Stellen plazierte “Eingeweihte” auf, brüllen “Feuer!”, und rennen wild-panisch zum Ausgang, so ist die Massenpanik programmiert.

    Dies Prinzip lässt sich natürlich auch feiner, übertragen und gegen einen Einzelnen anwenden, so dass ein zunächst aus wenigen Personen bestehendes Komplott die Masse gegen die Zielperson bewegt, wie von Geisterhand gezogen, diese nach einiger Zeit leicht den Eindruck bekommt, “alle haben sich gegen mich verschworen!”, damit umso mehr Fehler macht, sozial immer stärker ausfällt, der gewünschte Effekt, die Traumatisierung, wiederum sukzessive eintritt.

    Nun zu den Gründen, weshalb bei gezielter Traumatisierung gerne die sukzessive Methode angewendet wird.

    Nehmen wir an, eine Person steht gewissen Machtgruppen im Wege, diese fühlen sich durch deren Handeln und Strahlkraft, deren Beispiel herausgefordert. Nehmen wir weiterhin an, diese Person habe schon einiges zu verkraften gelernt, wisse, mit wem sie es im Großen und Ganzen zu tun hat, um die damit verbundene Gefahr, werde, bei allem üblichen Kopfschütteln ob ihrer Sturheit und Renitenz, doch schon von manchen hoch geachtet, anderen insgeheim bewundert, lasse einfach nicht nach, im Gegenteil.

    Nun kann man diese Person natürlich auf die Intensivstation prügeln lassen oder sich mit einem Fallschirm zutode springen oder einfach verphaetonisieren oder verbadewannen; bei allem in manchen Fällen gewünschten Abschreckungseffekt mag man, jenseits des kriminalistischen Restrisikos, doch eine andere Wahl treffen.

    Zum einen, im Falle der Intensivstationsvariante, mag die Zielperson, wenn halbwegs genesen, als Tier an die Wand getrieben, völlig Unerwartetes ganz plötzlich ins Werk setzen; zum anderen, jeglicher Skrupel entledigt und vollends todesmutig, zunächst in eine Art Schläferzustand sich zurückziehen, nichts mehr verlauten lassen, bis zu dem Tage, an dem sie ohne jegliche Rücksicht vor Verlusten, sorgsam aufgespart und geplant, sozusagen aus dem Hinterhalte erbarmungslos zurückschlägt.

    Als dritte Variante, wenn man sie lediglich zur Weiterverwendung in den eigenen Reihen brechen wollte, mag die Zielperson zum Scheine einwilligen und erst Jahre später, nach perfektem Schauspiele, die eigenen Reihen von innen her zerstören.

    Im Falle der Verunfallung oder des offenen Mordes bleibt zum einen das Problem bestehen, dass die Zielperson den anderen nicht als eigentlich gescheitert vorgeführt werden kann, alswelches häufig das Hauptziel, sie kann gar, wenn es ganz dumm läuft, eine Art Märtyrerstatus erlangen bzw. zu einer Legende werden, zumal bezüglich dessen, was sie wohl noch alles erreicht hätte, wäre sie nicht so früh verschieden (worden), zum Gegenstand unerwünschter Nachforschungen, Spekulationen etc.

    Wesentlich zielführender mag es also sein, diejenige Person in die Paranoia zu treiben oder sonst zu Handlungen zu verführen, Schritt um Schritt, zu Äußerungen zu verleiten, mit denen sie sich scheinbar oder tatsächlich (das ist dann leicht dasselbe) unmöglich macht.

    Mit dieser Methode wird dann, wenn sie Erfolg zeitigt, erreicht, dass die Zielperson ihr Bild vor den anderen selbst zerstört, damit den Irrsinn all ihrer vordem als hehr erscheinenden Anliegen sozusagen selbst nachweist, hiemit viele potentielle Gegner der sukzessiv Traumatisierenden wenigstens hemmt, wenn nicht wesentlich ablenkt oder gar umdreht.

    Und genau diese Methode wird ganz wesentlich in den kulturellen bzw. zivilisatorischen Kontext eingebunden, diesen eiskalt ausnutzend angewandt.

    Noch zu Wikileaks: Wie Du bei mir in diversen Artikeln dazu lesen kannst, auch erst gestern wieder, bin ich nicht Deiner Ansicht, dass dieser Laden allzuviel taugt, um es mal gelinde auszudrücken.

    Dass die mal einen Hubschrauber gezeigt haben, dessen Besatzung vergnügt Zivilisten abballert, heißt für mich nichts.

    Es war längst klar, wie das da unten abläuft. Hätten sie was zur Uranmunition gebracht, was allerdings auch schon jeder Informierte weiß, indes kein Thema ist. Oder zu Marjah, dito.

    Mir persönlich haben die nichteine relevante Information geliefert.

    Und wer sich genehmigtermaßen mit der NYT, dem Guardian und dem Spiegel ins Bett legt, dem habe ich zu den Weltenläuften aussagend ohnehin keinen Grund, Vertrauen zu schenken, im Gegenteil.

  25. Sil sagt:
  26. Sil dit:

    @Tosco und @MWGöller

    “– Opfer oder Täter? Traumatisierte oder Traumatiseure?”

    Habt Ihr in diesem Zusammenhang schon einmal von diesem Buch hier gehört? Es wird nicht umsonst so schnell verboten worden sein und wie ich gesagt bekam, ist es in Deutschland nicht erhältlich. Klar, keine Ahnung warum es das Buch bei uns in den Läden nicht zu kaufen gibt. )

    http://gedankenfrei.wordpress.com/2008/08/17/lit-manuskript-polit/

    http://quantumfuture.net/gn/ponerologie/

  27. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Tosco

    Gute Idee, das Ganze neu zu sortieren und aufzubereiten.

    Wie genau stellst Du Dir das vor?

    Ruf mich doch mal an: Ab nächste Woche sollte 0711 / 66 48 70 28 endlich funktionieren (so der Telegott will…).

  28. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Sil

    Zunächst möchte ich mich bei Ihnen für meine unerfragte Duzerei entschuldigen: Manchmal weiß man im Netz einfach nicht mehr, wer einen gerade siezt und wer einfach duzt.

    Zur Sache: Sie und Tosco scheinen meine These der möglichen sukzessiven Traumatisierung partout nicht akzeptieren zu wollen, alswelches Ihr gutes Recht ist, sich mir aber logisch nach wie vor nicht erschließt, zumal da ich sehr eindeutig – zumal anhand des Beispieles des ausgelachten hochbegabten Kindes – nicht nur von demjenigen sprach, was landläufig als Gehirnwäsche bezeichnet wird, also einer vorsätzlichen, gezielten negativen Konditionierung.

    Über letztere – ich will nicht zuviel versprechen – werde ich voraussichtlich, obschon das Thema in unzähligen Büchern und Aufsätzen sattsam abgehandelt scheint, auf dieser Seite in Bälde noch ein paar Betrachtungen einstellen; geplantermaßen nicht nur im analytisch-erkenntnistheoretischen Sinne, sondern auch als praktischen Leitfaden für sowohl direkt Betroffene wie auch im Sinne der ihnen darausher entgegenschlagenden Abwehrhaltung bzw. Aggression Involvierten, derer, die sich notwendig oder aus mehr oder weniger freien Stücken zum Ziele setzen (müssen), eingesenkte psychische Strukturen bei anderen aufzubrechen.

    Dieser Themenkomplex ist jenem vom positiv traumatisierten Menschen naturgemäß nah verwandt bzw. eng mit jenem verflochten; ich habe mich aber trotzdem dafür entschieden, ihn zur rechten Zeit gesondert zu behandeln.

    Vorläufig wünsche ich daher viel Vergnügen mit den eben unter obigem Titel eingestellten Teilen IV und V.

  29. Tosco sagt:

    Sorry wegen der andauernden Sendepause, Magnat Magnus, aber du müsstest noch ein wenig mehr Geduld aufbringen. Dafür beliefere ich auch, wenn's soweit ist, deine unzensierten Ungeniertheiten in größeren Schüben. Die Sache sieht nämlich so aus, dass sich Gerhard Ws Thema des zivilisatorisch Unbewussten – “wir müssen diese Arbeit von diesen Organisationen wirklich ins Rampenlicht stellen und sie uns anschauen, sonst können wir sowieso keine demokratische Gesellschaft haben” – mit dem von dir unterstellten Umschlagen, der Umkehr von Traumatas (ganz allgemein) ins Positive aufs Erfreulichste gegenseitig ergänzen und wie wild befruchten. Es ist, als würde ich zwei Briefe parallel schreiben, die sich eng und ständig aufeinander beziehen und mir aufgrund dieser Dynamik bisher die Genehmigung verweigern, einen der beiden abzuschicken oder wenigstens ein paar der hinreichend ausgereiften Passagen auszukoppeln. Das ganze Material, die Palette unterschiedlicher Gedankengänge scheint für meine Begriffe insgesamt noch so stark in Bewegung zu sein, dass es mir einfach verfrüht vorkommt, schon etwas davon in einem solch festen Aggregatzustand auszuliefern, der eine weiterführende Diskussion tragen müsste. Man könnte auch sagen, der Standpunkt, den ich damit einzunehmen gedenke, scheint mir noch zu schwammig formuliert – zu sumpfig der Untergrund, auf dem man bauen will.

    Gegenüber Herrn Wisnewski artet die Geschichte mit der öffentlichen Kontaktaufnahme jedenfalls eindeutig zu einer Art allgemeinen Standortbestimmung meinerseits aus, wobei es mir schwer fällt, die angesprochene Vielschichtigkeit in einen konsistenten “Rundumblick” auf der Basis seiner profunden Überlegung aufzulösen. Ohne dabei zu ausufernd zu werden, sondern mit einer möglichst prägnanten Auswahl das Kernproblem, wie es sich für mich darstellt, in seine entscheidenden Kernaspekte aufzuspalten. Und in deine Richtung versuche ich, einen angreifbaren – angreifbar hier im Sinne von falsifizierbar – also verteidigungsfähigen Umgang mit der Bedeutung von traumatisierenden Vorgängen für meine speziellen Zwecke herauszuarbeiten, die über die Verwendung im Rahmen der (“Individual-”)Psychologie beträchtlich hinausreichen dürfte. Alle Anmerkungen dazu von dir und Sil sind bereits berücksichtigt, mir fehlt eigentlich nur noch eine klare Formel. Oder wie du es nennen würdest: der Entwurf ist “leider noch zu ungriffig”. Die definitorische Abgrenzung reicht mir noch nicht ganz.

    Danke für die 0711-Nummer – dazu kommen wir später. Was meine Duzerei betrifft, da bin ich zugegeben relativ gnadenlos. Aber auch nur, solange es um dieses eine große Thema geht, von dem wir alle durch die Bank weg und selbst “die Pyramidenspitze”, wenn du verstehst, der “Chief Cornerstone” unserer “Society of Jesus” sozusagen, gleichermaßen betroffen sind. Bei dieser Sache übergehe ich zB auch generell und ohne jeden Skrupel sämtliche akademischen und andere (quasi-)militärischen oder amtlichen Titel, weil es letztlich ums nackte Überleben geht, je mehr sich der Planet analog zum kommunistischen Ostblock in ein Gefängnis (mit einem UN-Generalsekretär als Oberaufseher) verwandelt, dessen Mauer bzw. “Todesstreifen” dann in Form von Chipimplantaten (mit “Litwinenko-Option”) unter jedermanns Haut sitzt.

  30. Magnus Loup Goeller dit:

    @ Tosco

    “Magnat Magnus”: Das ist ja mal eine nette, leicht spöttische Spielerei als öffentliche Anrede.

    Ist mir jedenfalls so noch nicht untergekommen, obgleich der Stab sich anbietet.

    Noch zum Du: Im Netz handhabe ich es normalerweise einfach nach Gefühl, sieze aber in der Regel die Leute, die dies mir gegenüber tun.

    Zu Wisnewskis Gedanken: Würdest Du mal einen Link zur entsprechenden Schrift bzw. entscheidenden Textpassagen einstellen, damit interessierte Leser wie auch ich die Bezüge herstellen können?

  31. Tosco sagt:

    “ ins Rampenlicht ” (the links are coming …)

Laisser un commentaire